Un weekend chez Sophie - Julie Corrales

Mon blogue

Un weekend chez Sophie

Un weekend chez Sophie - Julie Corrales

Ma cousine Sophie m’avait invitée pour un weekend chez elle. Elle avait déménagé dans une jolie ville distante de celle où j’habite de quelques heures de voiture. Je n’avais, cependant, pas hésité, car je savais qu’elle avait eu une chance folle et qu’elle avait trouvé un logement atypique. Elle n’avait jamais voulu m’envoyer de photographie de l’endroit où elle avait choisi de vivre, car elle disait que le plus important, c’était que je le découvre par moi-même. Je m’étais équipée pour toutes les éventualités. J’avais trouvé en ligne des vêtements confortables grâce à une publicit√© sur le web sur laquelle j’ai cliqué. Comme le mois de septembre pouvait être autant synonyme de froid et de pluie que de chaleur et de beau temps, j’avais choisi un peu de tout. Bien sûr, ma valise était extrêmement bien rangée, malgré les nombreux vêtements que j’emportais.

Je suis arrivée le soir, alors que le soleil se couchait, et j’ai pu profiter de la vue qui s’étend loin sans qu’une seule maison ne l’arrête. Les hauts arbres sont distants de la demeure de cinq minutes à pieds, le gazon est donc présent, mais aussi les nombreux arbustes et les fleurs. Je remarquais une tonnelle charmante, en fer forgé. Placée du côté sud de la maison, elle devait être agréable tôt dans la saison du printemps. Je complimentais mon amie que cette acquisition époustouflante. De plus, l’architecture de la maison est très moderne, faite de béton et de bois. Je découvris un des avantages de ce logement peu commun : une piscine placée dans une véranda qui peut entièrement s’ouvrir.

Ma cousine et son conjoint étaient bien installés. Comme ma cousine travaille à domicile, elle voulait absolument un lieu agréable pour pouvoir passer du temps chez elle sans s’ennuyer. Elle me montra la salle, en sous-sol, consacrée à la projection de films ; la cuisine et son piano de chef, ses placards en chêne massif et son magnifique bar recouvert de zinc et de marbre blanc. Le salon est dans les tons beiges, inspirés du mouvement de décoration scandinave, comme me l’a expliqué Sophie. Quant à ma chambre, je fus subjuguée par la taille de la baignoire d’angle, en porcelaine rose, et par le lit gigantesque. Un joli balcon continu la surface, déjà grande, de cette pièce. C’était comme dans un rêve, comme je le dis à ma cousine. Et elle me précisa que cela ne faisait que commencer.